Randonnée au Galibier


Le Col Termier, en direction du Grand Galibier


C’est l’une des plus belles randonnées de la vallée, la plus emblématique aussi: Le Galibier et ses 3229m, troisième plus haut sommet de la commune (et oui, les Arves culminent à 3510m, et l’aiguille d’Argentière à 3237m !) mais sa situation sur la frontière entre Alpes du Nord et Alpes du Sud, sa silhouette majestueuse au fond de la vallée de Valloire et son panorama à 360° en font un véritable sommet mythique.


Le lac blanc du galibier au dessus de la Ponsonnière

Au départ des Mottets, suivre le chemin en direction du Lac des Cerces puis du col de la Ponsonnière. Jusqu’au col, le paysage est verdoyant, la pente assez douce et le chemin grimpe en balcon entre les Cerces et le Galibier. Au Col de la Ponsonnière, alors que le paysage se découvre sur les Alpes du Sud, prendre à droite, et là: ça commence à grimper sec. Première surprise: le lac blanc du Galibier, idéal pour la première pause thé-thermos… Ensuite, le paysage devient lunaire pour l’ascension du Col Termier. Les bouquetins y sont en général nombreux, mais hier, peut-être chassés sur le versant sud par les premières neiges, il n’y en avait pas. Le passage au Col termier est un véritable choc: la vue sur le massif de la Meije, et celui des Ecrins, avec leurs glaciers étincelants est saisissante. Le paysage devient ensuite complètement lunaire avec des roches de toutes les couleurs: blanches, grises, roses, violettes, vertes…


Premiers pas dans la neige cette année !

La dernière partie est à la fois ludique et fastidieuse… Ludique parce qu’il faut trouver son chemin à travers un enchevêtrement de roches (le mieux est de suivre le balisage par points bleus) et fastidieuse parce que ça grimpe fort, avec, sur les 100 derniers mètres, un mélange de pierrier instable et de dalles assez hautes à passer avec les mains et les pieds, sans les poser n’importe où: le vide n’est pas loin !

Toutefois, bien que très aérienne, la fin du parcours n’est pas véritablement vertigineuse, quoique…



Panorama à 180°: à gauche la Meije, à droite le lac des Cerces.


Le sommet du Galibier offre ensuite un panorama exceptionnel balayant toutes les Alpes depuis les Ecrins jusqu’au Mt Blanc, en passant par les galciers de la Vanoise et les vallées d’Italie. Et, bien sûr, les hameaux de Bonnenuit, des Réaux, des Verneys et de la Rivine, jusqu’au Serroz.

Une réflexion au sujet de « Randonnée au Galibier »

  1. Ping : Lu, vu, entendu un 11 octobre 2010 « Marmotte73

Les commentaires sont fermés.