Après le redoux, la gueule de bois…

Les Alpes se réveillent après un intense lessivage qui a fortement dégradé le manteau neigeux jusqu’à haute altitude. A Valloire comme partout, la couche de neige a souffert mais avec le retour du froid, la neige restante sera bien conservée et les enneigeurs pourront arranger les axes principaux du domaine. Il pourrait reneiger en fin de semaine prochaine.

Comme prévu par les modèles, l’extrême redoux pluvieux qui a suivi les extrêmes chutes de neige en plaine aura été dévastateur en basse et moyenne montagne. L’ensemble des Alpes a été concerné, la neige a disparu sous 1200/1400 mètres environ, et le manteau neigeux au dessus est altéré jusque vers 2500 mètres. Dans le Vercors, très sensible aux gros redoux de sud-ouest, la pluie a fait disparaître 70 cm de neige en 48 heures… La situation est meilleure à Valloire où la pluie s’est faite un peu moins diluvienne, même si la couche de neige a beaucoup diminué voire disparu sur les versants exposés et raides. En revanche elle a résisté sur les pistes, même si sa qualité s’en verra forcément dégradée jusqu’aux prochaines chutes de neige.

Sur certaines régions des Alpes, comme en Haute Savoie, il est tombé l’équivalent de 80 litres d’eau au mètre carré jusqu’à plus de 2500 mètres ! Les stations situées vers 1000 mètres se retrouvent au Vert après un début de saison extrêmement prometteur…

A Valloire, comme souvent (et heureusement pour cette fois! ) les pluies ont été moins abondantes. Mais inutile de se voiler la face: l’enneigement n’est pas pour autant resté indemne. On est passé d’une bonne situation pour ce début de saison à une réalité plus médiocre, voire très médiocre. Le manteau neigeux est gorgé d’eau et ce qu’il reste de neige va regeler.

De bonnes perspectives ?…

Avec le retour du froid dès aujourd’hui, les enneigeurs vont pouvoir réparer les dégâts sur le bas du domaine, en assurant la neige sur les pistes principales. Ensuite… Une nouvelle vague de froid (peut-être intense ?) se profile pour la semaine prochaine. Froid sec et continental dans un premier temps, mais on peut espérer une fin de semaine prochaine plus humide donc neigeuse sur nos régions.

La sous-couche de neige gelée et tassée étant néanmoins assurée, il ne faudrait que quelques dizaines de centimètres pour remettre en bon état le domaine skiable, donc… l’espoir de bonnes conditions pour les vacances existe !

Vu l’échéance, cela reste bien sûr à confirmer.

L’hiver devient fou ?

L’alternance de vagues de froid intense et parfois très neigeuses en plaine, et de redoux dévastateurs est typique de ce type de situation météorologique: le flux classique océanique d’ouest à nord-ouest qui modère les excès de froid ou de douceur a laissé place à une circulation « méridienne » (en gros: nord sud ou l’inverse), sans l’élément modérateur de l’océan, les douches froides et chaudes se succèdent donc sans transition et on arive à ce genre de situation particulièrement contrastée. Il est fort probable, d’après certains observateurs, que ce type de temps domine pour cet hiver. On verra bien.